Communiqué de Pierre Laurent

 

Le Père Pierre BOUVET décédé à Melun, le 7 juillet 1987, à l'âge de 68 ans
Pierre BOUVET nous a quitté le 7 juillet 1987. Né à Brie Comte Robert le 8 mai 1919, il a vécu son enfance et son adolescence à Melun dans une famille profondément chrétienne. Il fait ses études secondaires au collège St Aspais de Melun et s'engage à fond dans le scoutisme. Il en gravira tous les échelons jusqu'à celui de "Chevalier de France". Tout naturellement il envisage de consacrer sa vie au service de l'Eglise dans le sacerdoce. Il entre donc au séminaire d'issy les Moulineaux. C'est au cours de cette formation qu'il envisage de se consacrer à la Mission. Après son sous-diaconat, il entre au Noviciat de Piré où il fera profession le 5 octobre 1944. Il termine sa théologie à Chevilly et il y est ordonné prêtre le 17 février 1945 par le cardinal Suhard. Il est alors mobilisé et il fera un premier séjour en Afrique comme aspirant. Sa correspondance lors de ce court séjour exprime son profond attachement à l'Afrique. De retour à Chevilly en 1946, il y reçoit son affectation pour le Sénégal. Il y travaillera 40 ans, et principalement dans le pays Sérère : Dioliine,. Djourbel, Diaganiao, Diohine à nouveau et enfin Niakhar où il séjournera 23 ans de 1965 à 1986. C'est là que j'ai eu l'occasion de faire sa connaissance lors d'un voyage au Sénégal. En 1986, Pierre Bouvet rentre en France. Ce retour sera vécu dans la souffrance par lui-même, par ses supérieurs ecclésiastiques et spiritains. Dès son retour, il est venu me rendre la visite que je lui avais faite au Sénégal. En accord avec son provincial il se retire dans une vieille bergerie du Gard. Il y restera 6 mois et y recevra la visite du supérieur régional. Rentré à Melun, dans sa famille, au printemps 1987, il sera informé par son médecin de la gravité de la maladie dont il est atteint. Il en avertira aussitôt le père provincial et mettra au point avec lui la façon de vivre cette dernière étape de sa vie qu'il sait être relativement brève. Ses obsèques ont été célébrées à Melun le 13 juillet. Nous avons aussi célébré une messe à sa mémoire à la rue Lhomond le 15 juillet. Pierre Bouvet, s'il a toujours tenu avec beaucoup de conviction des positions que beaucoup d'entre nous ne pouvions partager, s'est toujours voulu spiritain. en lien avec ses supérieurs, pauvre, consacré à ses Sérères. Rendons grâce pour tout ce que le Seigneur a accompli par notre frère et demandons, à Celui qui nous envoie, de faire de nous des artisans d'unité dans son Eglise. Pierre LAURENT