Conférence de Mgr Lefebvre - Annecy 1987

"Vous ne rentrez pas au Sénégal"

Dernièrement, un des seuls prêtres africains, Père du Saint-Esprit qui disait la messe ancienne (4), qui n'a jamais dit la messe nouvelle, qui a dit :

« Moi non j'ai été ordonné avec la messe ancienne je garde la messe ancienne jusqu'à ma mort rien à faire je ne change rien » ,

Il est resté dans la brousse, un missionnaire que je connaissais bien, qui était au Sénégal, que j'avais eu comme missionnaire quand j'étais évêque à Dakar : un excellent missionnaire, pauvre, vivant pauvrement, comme les Africains de la brousse, magnifique missionnaire, connaissant la langue, parlant comme un indigène. Il revient dernièrement pour marier une de ses nièces, de la région de Melun, il fait le mariage de sa nièce, il y avait 40 ans qu'il était au Sénégal, puis le provincial des Pères du Saint-Esprit lui dit :

- « Non, vous retournez plus au Sénégal, c'est fini. »

- « Mais pourquoi ? Qu’est-ce que j'ai fait ? »

- « Ah, parce que vous dites la messe de saint Pie V. »

- « Mais oui, je dis la messe de saint Pie V ! Qu'est-ce que je fais de mal ? Mes Africains sont très contents de la messe que je dis, j'ai toujours dit la même messe, on n'a rien changé, on continue comme autrefois, ils sont très contents »

- « Non vous ne retournerez plus au Sénégal »

. Ce missionnaire qui était attaché corps et âme à ces Africains, à ce village, et qui aurait voulu mourir là-bas, n'a pas pu rentrer et j'ai appris qu'il était dans le Gard, chez un de ses amis, abandonné par les Pères du Saint-Esprit. Je pense sincèrement qu'il a attrapé le cancer rongé par la douleur, rongé par la douleur de ne plus pouvoir retourner en Afrique. Et il est mort il y a trois semaines. Mort en célébrant la Sainte Messe Et j'ai reçu le faire-part fait par ses deux sœurs et ses deux frères mariés : ils ont eu le courage d'écrire sur ce faire-part imprimé : "Mort pour avoir continué à célébrer la messe de saint Pie V".

C'est la première fois que je vois ça sur un faire-part imprimé : "Mort pour avoir continué à célébrer la messe". J'ai écrit à sa sœur, j'ai dit : « Mon Dieu, je vous félicite, vous avez au moins mis la vraie raison pour laquelle ce pauvre missionnaire est mort ». Alors elle m'a dit : « Monseigneur, je ne savais pas que j'avais un frère aussi saint, je l'ai veillé, les deux jours avant sa mort, il était sur son lit de mort, il ne me regardait plus, il était tout entier pris par sa messe, il a célébré la sainte messe couché dans son lit, il a récité toutes les prières, du début à la fin comme toujours, il a consacré une hostie, il s'est communié lui-même sur son lit de mort parce que personne n'est venu pour l'aider à mourir et la veille de sa mort, il a répété encore les paroles de la consécration, de la messe, il ne me voyait plus, il était pris, sa messe et il est parti comme ça dans sa messe, c'était magnifique, je ne savais pas que j'avais un frère aussi saint »....

† Marcel Lefebvre

Notes (1).- Mgr John Charles McQuaid, C.S.Sp. (1895-1973). (2).- Mgr Casimiro Morcillo González (1904-1971). (3).- Cardinal Vicente Enrique y Taracón (1907-1994). (4).- Le père Pierre Bouvet (1919-1987).